COMMUNIQUÉ DE LA CNVDT-CI

Communiqué du Président Claude GOHOUROU

Il me revient de manière récurrente que des individus mal intentionnés distillent des informations selon lesquelles les victimes des déchets toxiques du Probo Koala devraient débourser de l'argent pour la constitution de soient disant dossiers d'indemnisation

Je voudrais d'ores et déjà démentir ces rumeurs et informer l'opinion nationale et internationale que la Coordination des Victimes des Déchets Toxiques de Côte d'Ivoire (CNVDT-CI), n'est ni de près ni de loin concernée par cette démarche de personnes malveillantes, dont le but est de créer la confusion au sein des populations et d'apporter le discrédit sur nos actions et notre organisation.

La Coordination des Victimes des Déchets Toxiques de Côte d'Ivoire a depuis quelques années enclenché une procédure judiciaire contre Trafigura auprès des tribunaux de Amsterdam et Pôle Financier, en vue d'obtenir l'indemnisation effective des victimes et la réparation de tout le préjudice que ces déversements ont occasionné en Côte d'Ivoire. La procédure suit son cours et les décisions d'étape sont en faveur des victimes.

Le Président de la CNVDT-CI appelle toutes les victimes à la sérénité et les invite à ne porter aucun intérêt à ces fausses informations. Mieux, nous demandons à toutes les victimes de ne procéder à aucun paiement et de dénoncer toutes les personnes qui s'adonnent à pareilles escroqueries.

La CNVDT-CI se réserve le droit de saisir les autorités compétentes afin que les usurpateurs répondent de leurs actes devant la justice.

Le Président de la CNVDT-CI rencontrera l'ensemble des victimes dès son retour en Côte d'Ivoire en vue de donner les détails sur les acquis de la procédure judiciaire internationale et de répondre à toutes les autres questions qu'elles pourraient bien se poser.

Fait à Paris, le Lundi 13 Juillet 2020

Le Président de la CNVDT-CI

Claude GOHOUROU